Mongolie, dans le parc national Hustai

L‘été 2017, je me suis investi dans une association éco-volontaire afin de participer au programme de réintroduction du cheval de Przewalski (ou Takhi). J’ai alors passé 3 semaines en Mongolie où j’ai pu réaliser ce reportage photo.

Le parc Hustai, se situe à 95 kms au sud-ouest de la capitale, Oulan-Bator, à 1843 mètres d’altitude. A l’entrée du parc se trouve le camp Hustai, point de passage de toutes celles et ceux qui souhaitent observer le cheval de Przewalski dans son milieu naturel. Il accueille des touristes, une équipe de chercheurs et des étudiants biologistes. Ces derniers travaillent au quotidien pour le programme de réintroduction du Takhi. C’est dans ce contexte que mon séjour débute parmi un groupe d’éco-volontaires.

Notre travail consistait, tôt le matin, à repérer des groupes de chevaux près des points d’eau (des harems composés d’un mâle dominant – l’étalon, de plusieurs femelles et petits) puis de les suivre dans les collines pour y récolter des informations sur leurs déplacements, leurs comportements mais aussi sur l’environnement dans lequel ils évoluaient. Nous parcourions parfois 15 kms à travers des paysages grandioses pour les suivre et les observer.

Le cheval de Przewalski est un animal sauvage dans tout les sens du terme. Il n’a jamais été domestiqué par l’homme. Chassé en masse malheureusement, cela lui a value d’être à une époque considéré comme quasi disparu.